Piscines : formes et couleurs

Lorsqu’on évoque une piscine, c’est souvent une forme rectangulaire qui vient en premier à l’esprit, en référence aux bassins utilisés pour les compétitions de vitesse. Mais les architectes de piscines – principalement privatives – ont su déployer leur créativité pour satisfaire les souhaits plus ou moins fantaisistes de leurs clients.

C’est la cas de la piscine phallique imaginée par le peintre Salvador Dalí pour sa villa de Portlligat, située sur la Costa Brava, dans une des baies de Cadaqués, et dont il est possible d’effectuer une visite virtuelle ici. Héritage du surréalisme et dernière grande réalisation effectuée dans la propriété, cette fameuse piscine deviendra le centre de la vie sociale du couple Dalí dans les années 1970. Son extrémité abrite un petit temple qui évoque les contes orientaux.

La piscine de Salvador Dali, I, A3diet, CC BY-SA 3.0 <http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/>, via Wikimedia Commons

Dalí, toujours lui, a aussi imaginé la piscine du Château de Púbol, acquis, restauré et aménagé pour sa muse, Gala, qui y repose aujourd’hui. Le bassin est bordé d’une fontaine surmontée de plusieurs bustes du compositeur allemand Richard Wagner. Un projet préparatoire datant de 1970 montre que l’artiste avait conçu cette piscine comme un piano à queue.

Le piano et d’autres instruments de musique font partie des sources d’inspiration récurrentes en matière de construction de piscine, notamment à partir des années 1950, qui correspondent au boom des constructions de piscines privatives (“domestic pools”) dans le sud des États-Unis  :





De manière moins festive, on trouve aussi des bassins en forme de cercueil, comme au Havana Riviera Hotel de Cuba :

Parmi d’autres extravagances, signalons un bassin conçu en forme d’os pour des chiens en Californie, une piscine en forme de cœur pour l’actrice Jayne Mansfield, qui lança une véritable mode, d’autres en forme de pied, de botte au Texas (photographie de Gordon Graham, 1980), de palette de peintre ou de quille de bowling (en Floride) :



Les formes animalières sont aussi très appréciées, qu’il s’agisse d’un chat à l’hôtel Fontainebleau de Miami (photographie de Slim Aarons, vers 1955), d’un buffle, ou plus classiquement d’un dauphin :


L’artiste argentin Jorge Macchi (*1963) a créé en 2009 la sculpture en plein air initulée Piscina, une piscine en forme de répertoire alphabétique qui a été installée à l’Institut INHOTIM au Brésil :

Obra "Piscina", de Jorge Macchi – Instituto Inhotim, Brasil
« Piscina », Jorge Macchi Source : flickr.com/claudiaregina_cc

En Russie, des croyants orthodoxes creusent un trou en forme croix dans la glace d’un lac et s’y immergent pour commémorer le baptême de Jésus. Vladimir Poutine, toujours soucieux d’apparaître vigoureux, a notamment été photographié en train de s’y baigner dans de l’eau glacée :

Aux États-Unis surtout, les piscines “géographiques” connaissent aussi un certain succès, comme le prouvent des piscines  dont le contour dessine l’état de Floride ou celui du Texas :


Le dessinateur français Boulet a raillé ces caprices architecturaux qui sont souvent le fait de célébrités dans un strip paru sur son compte Twitter en 2021 : il y imagine que s’il devenait une star du dessin ne sachant que faire de son argent, il demanderait une piscine en forme de… bande dessinée, et donc classiquement rectangulaire.

Robert Bingaman, peintre américain basé dans le Missouri, a quant à lui réalisé une série d’une vingtaine de piscines nocturnes, les Night Pools, à l’occasion d’une exposition en 2014 au Nerman Museum of Contemporary Art. Sur chacune de ces toiles, on ne distingue que la forme d’un bassin bleu éclairé de l’intérieur et qui se découpe sur un fond très sombre. La succession de ces mystérieux polygones bleus  fascine par leur immobilité, aux antipodes de la représentation festive et souvent clinquante des piscines privées américaines :

La plasticienne américaine Kristen Martincic explore elle aussi depuis plusieurs années l’élément aquatique en créant notamment des bassins miniatures qu’elle dessine et sculpte, jouant avec leur forme et les lignes censées guider les nageurs sous l’eau :

« Two lane tangle pool » (c) Kristen Martincic. Tous droits réservés. Image reproduite avec l’aimable autorisation de l’artiste


L’illustrateur Andrea de Santis a, quant à lui,  imaginé, outre un cœur et une bulle de bande dessinée, des livres et tablettes qui sont aussi des piscines dans lesquels plonger :




Mais il n’y a pas que dans les formes que s’exprime la fantaisie en matière de piscines. Les couleurs font aussi l’objet d’explorations, que ce soit grâce au carrelage ou aux éclairages. On pense par exemple à la piscine rouge sang de maison de l’architecte espagnol Ricardo Bofill à Monstras :

Depuis, le rouge a séduit d’autres propriétaires de piscine :

En 2012, l’architecte Joaquín Alvado Bañón a construit en Espagne une maison pourvue d’une piscine orange, promesse d’une agréable baignade acidulée.

Du côté de la littérature, on trouve une piscine rouge dans un roman de Nathalie Buchholz (Der rote Swimmingpool, 2018) et une piscine noire dans une nouvelle de l’écrivain allemand John von Düffel (Der schwarze Pool, 2014) : un père se souvient du jour où son enfant de cinq ans a appris à nager dans la  piscine aux carreaux noirs d’un hôtel. Mais le temps a passé et l’enfant a grandi, parvenant désormais à rester plus longtemps sous l’eau en apnée que son père…

Der rote Swimmingpool - Bücher - Hanser Literaturverlage
(c) Hanser Verlag

Pour ce qui est des piscines “tournesol”, nous leur consacrerons leur propre billet de blog prochainement.

Anne-Sophie Gomez, juin 2021



Citer ce billet
Anne-Sophie Gomez (2021, 21 juin). Piscines : formes et couleurs. La piscine en textes, en sons, et en images. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/bayr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.