La chanson “Pull Marine” et sa vidéo

Dans cet article, je vais vous parler d’une chanson qui vient très souvent à l’esprit lorsque l’on évoque les liens entre piscine et musique.

Nous sommes en 1983. Isabelle Adjani a 28 ans. Avec Serge Gainsbourg, elle a co-cérit six des chansons de l’album qui porte son nom et qui remportera un disque d’or.

“Pull marine” est la première chanson qui en est extraite à sortir au format 45 tours en 1984. Sa face B porte un titre paradoxal, “Le bonheur c’est malheureux”. Le succès est au rendez-vous et 600 000 exemplaires du disque se vendent à sa sortie. Mais Isabelle Adjani et Serge Gainsbourg n’en sont pas à  leur première collaboration : en 1974, Isabelle Adjani, alors âgée de 19 ans, avait chanté “Rocking chair” lors d’une émission télévisée intitulée “Top à Sacha Distel”. Cette chanson, qui sera reprise en 1978 par Jane Birkin dans une version légèrement remaniée ne connaîtra toutefois, chantée par Isabelle Adjani, qu’un succès modéré.

Il en va tout autrement de “Pull marine”, qui parle de la crise d’une couple au bord de la séparation. La noyade – “le fond de la piscine” –  étant une métaphore du naufrage amoureux et de la dépression qui l’accompagne. Mais si “Pull marine” a marqué les esprits, c’est aussi  grâce à sa vidéo (son “”vidéoclip” comme on disait à l’époque) réalisée par Luc Besson, alors âgé de 25 ans, et co-produite par Nicolas Rachline et Bernard Tapie. Tournée à la piscine de l’Arche Guédon, à Torcy en Seine-et-Marne, dans un décor construit sur pilotis, cette vidéo très travaillée a bénéficié d’un budget d’1,3 million de francs. Le texte et les images jouent sur les échos entre les différents bleus, celui de la piscine, celui du fameux petit pull et celui des yeux d’Isabelle Adjani. Peu à peu, la chanteuse se fait poisson – “sardine” dit le texte – au point de plonger à un moment sa tête au fond d’un aquarium. Un peu plus loin, la chanteuse effeuille un éphéméride dans lequel toutes les pages comportent la même date, le 1er avril, date évidemment fort symbolique en matière de poissons. Face à elle, l’Américain Douglas Wolfe incarne la cause de ses tourments. Au fil de la vidéo, tous deux s’approchent de plus en plus du “point de non-retour” annoncé dans la chanson. La rupture semble donc inévitable dans cette relation qui, littéralement, prend l’eau :

La vidéo de Luc Besson  a remporté une Victoire de la Musique lors de la toute première cérémonie de remise de ce prix, en 1985, face à “Marcia Baïla” pour les Rita Mitsouko et “Je marche seul” pour Jean-Jacques Goldman. La collaboration entre Luc Besson et Isabelle Adjani s’est poursuivie dès 1985 avec le film Subway.

Quant au titre “Pull marine”, il a continué d’inspirer chanteuses et chanteurs, qui l’ont abondamment repris, qu’ils soient des artistes confirmés ou des candidats à des émissions de télé-crochet :




En 1984, Isabelle Adjani avait été l’héroïne d’un show diffusé le 5 octobre sur la chaîne TF1. Elle y interprétait notamment “Pull marine”, déambulant seule  au fond d’une piscine vide :

En 2016, la chanteuse et comédienne interprète de nouveau “Pull marine” pour le site gala.fr, en duo avec… son fils, Gabriel-Kane Day-Lewis.

En 2018, la chanteuse Hoshi a de nouveau mis à l’honneur le vêtement marin, qui n’est plus cette fois un pull mais une marinière. À la fin de la vidéo réalisée pour la chanson, on trouve d’ailleurs une scène de baignade dans une piscine lors d’une soirée festive. Mais dans ce texte, le “poisson” est devenu “poison” :

Vous pouvez aussi consulter notre vidéo sur le même sujet, ainsi que notre montage en lien avec les chutes, le fond des bassins et les déceptions amoureuses :


Anne-Sophie Gomez, septembre 2021


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.