The Swimming pool Library

Titre : The Swimming pool Library (La Piscine-bibliothèque)

Tous droits réservés
Tous droits réservés

Auteur : Alan Hollinghurst (*1954)

Pays : Royaume-Uni 🇬🇧

Langue : traduction française de Alain Defossé (édition originale : anglais)

Éditeur : Albin Michel / Livre de poche (édition originale : Chatto & Windus Ltd)

Ville(s) : Paris

Année : 2015  (édition originale : 1988)

Genre : fiction, roman

Résumé : Véritable bombe littéraire qui suscita les passions lors de sa parution en Angleterre, La Piscine-bibliothèque est le premier roman d’Alan Hollinghurst. Au bord de la piscine du Corinthian Club, lieu de drague et de sexe, un jeune dandy extraverti rencontre un homme plus âgé, puissant et conservateur, qui lui demande d’écrire sa biographie… Ce roman plonge le lecteur dans l’atmosphère débridée du Londres des années 80, avant que le sida ne décime la communauté homosexuelle.

Young, gay, William Beckwith spends his time, and his trust fund, idly cruising London for erotic encounters. When he saves the life of an elderly man in a public convenience an unlikely job opportunity presents itself – the man, Lord Nantwich, is seeking a biographer.

Citations : “Au Corry, on accède à la piscine par un escalier en spirale depuis les vestiaires. C’est le lieu le plus souterrain du club, son haut plafond à caissons supporte le parquet du gymnase. Aux quatre coins, des piliers corinthiens évoquent la Rome antique, et l’on s’attend presque à voir apparaître les silhouettes en pagne de Charlton Heston et Tony Curtis en pleine conspiration de sénateurs. Mais c’est un surveillant blasé et chaussé de tongs qui fait les cent pas autour de la piscine, suivant l’étroite bordure de mosaïque. L’eau arrive à environ trois centimètres  du bord, et le moindre mouvement la fait déborder sur le sol luisant qui, n’étant pas plan, conserve ici et là de petites flaques froides.”, p. 31-32.

“[…] la piscine est un lieu très fréquenté. Mis à part certaines plages de morosité – début d’après-midi, dimanche soir – , il y a foule : les amis font la course , les plongeurs émérites se cambrent et pénètrent dans l’eau presque sans une éclaboussure […]. Je venais nager presque chaque jour, parfois après quelques mouvements au tapis ou un bref passage à la salle de muscu. C’était un exercice étrange, à la fois abrutissant et satisfaisant. Je nageais vite, alternant crawl et brasse, avec une longueur de brasse papillon toutes les dix longueurs. Mon esprit enregistrait les cinquante longueurs quotidiennes avec l’automatisme d’une photocopieuse ; en même temps, il vagabondait.”, p. 34-35.

Mots-clé : Angleterre, Londres, années 1980, piscine, homosexualité, sexualité, hommes, élite, société, privilèges, colonialisme, Afrique, ville, espace urbain, passé, histoire, masculinité, biographie

Bibliographie :

Georges Letissier, « L’œuvre du romancier Alan Hollinghurst : contre-épopée anglaise et généalogie d’une culture alternative », in Itinéraires [En ligne], 2019-2 et 3 | 2019, mis en ligne le 29 novembre 2019https://journals.openedition.org/itineraires/7020

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.