Elixir (Эликсир)

Titre : Elixir (Эликсир)

Tous droits réservés

Réalisation : Daniil Zinchenko (*1984)

Scénario : Daniil Zinchenko

Année : 2015

Durée : 1h20′ (80′)

Pays : Russie (Fédération de Russie) 🇷🇺

Langue : russe

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Aleksandr Gorelov, Nikolay Kopeikin, Grigoriy Selskiy, Dmitriy Juravlev

Musique : Maria Fedina

Synopsis : Un homme en robe blanche se tient dans une piscine gardée par des hommes portant des lunettes noires. Ils ressemblent à des gardes du corps. L’un des hommes en costume entre dans l’eau et pousse l’homme sous la surface, encore et encore : s’agit-il d’un baptême, d’un rite d’initiation ou de torture ? L’eau devient noire. Peu après, on voit l’homme disparaître parmi les arbres, deux soldats du Bataillon Zayovsky le soutenant. Ce film pourrait se dérouler hier, aujourd’hui ou demain ; ses personnages semblent être en dehors du temps. Ce sont des archétypes de la mythologie russe et des récits qui incarnent les divers extrêmes de leur patrie. Une forêt dans les marécages leur offre un sanctuaire. Via un messager qui connaît les voies labyrinthiques, ils communiquent : les partisans, le cosmonaute et le scientifique, qui veut brasser l’élixir d’immortalité. Mais un autre élixir joue également un rôle. Peut-être que l’homme en robe blanche est en réalité Jésus, et le liquide noir qu’il a laissé dans la piscine est en réalité du pétrole. Ce jeu grotesque de citations et d’archétypes est-il peut-être […] une parabole sur la Russie contemporaine ? [source : Anke Leweke]

A man in a white robe stands in a swimming pool guarded by men in black sunglasses. They are reminiscent of bodyguards. One of the besuited men enters the water and pushes the man under the surface, over and over again: a baptism, an initiation rite or torture?
The water turns black. Shortly afterwards, you see the man disappear among the trees, two soldiers from the Zayovsky Squadron propping him up. This film could be set yesterday, today or tomorrow; its characters seem to be outside of time. They are archetypes of Russian mythology and stories that embody their homeland’s various extremes. A forest in the marshes offers them sanctuary. Via a messenger who knows the labyrinthine pathways, they communicate: the partisans, the cosmonaut and the scientist, who wants to brew the elixir of immortality. But another elixir also plays a role. Perhaps the man in the white robe is actually Jesus, and the black liquid he has left behind in the pool is actually oil. Is this grotesque game of citations and archetypes perhaps […] a parable on present-day Russia? [source: Anke Leweke]

Ein Mann im weißen Gewand steht in einem Pool, der von Männern mit schwarzen Sonnenbrillen bewacht wird. Sie erinnern an Bodyguards. Einer der Anzugträger steigt ins Wasser, taucht den Mannimmer und immer wieder unter – Taufe, Initiationsritual oder Folter? Das Wasser wird schwarz. Wenig später sieht man den Mann
gestützt von zwei Soldaten der „Schwadron Zayovsky” zwischen Bäumen verschwinden. Dieser Film könnte gestern, heute oder morgen spielen, seine Figuren scheinen aus der Zeit gefallen zu sein. Es sind Urbilder russischer Mythologien und Geschichten, die die verschiedenen Pole ihrer Heimat verkörpern. Ein Wald in einem Sumpfgebiet bietet ihnen Unterschlupf. Über einen Postboten, der die verschlungenen Wege kennt, kommunizieren sie: die Partisanen, der Kosmonaut und der Wissenschaftler, der das Elixier der Unsterblichkeit brauen will. Und noch ein weiteres Elixier spielt eine Rolle. Vielleicht handelt es sich bei dem Mann im weißen Gewand tatsächlich um Jesus, und bei der schwarzen Flüssigkeit, die er im Pool hinterlassen hat, tatsächlich um Öl. Ist das groteske Spiel mit Zitaten und Archetypen mehr als nur ein Märchen, auch eine Parabel auf das gegenwärtige Russland? [Quelle: Anke Leweke]

Mots-clé : piscine, homme, parabole, allégorie, elixir, résurrection, Russie, mythologie, eau, forêt, vie, mort, science, liquide, noir, pétrole, fraternité, salut, cimetière, immortalité, culte, cosmonautes, métaphysique, atemporalité

Liens utiles : Fiche film (pdf)

https://www.berlinale.de/en/2016/programme/201607988.html

Où voir ce film : https://youtu.be/phViTP9Aaqk?si=-_XXgsEK6Wa4kWTg (bande-annonce, en russe)



Citer ce billet
Anne-Sophie Gomez (2024, 13 mars). Elixir (Эликсир). La piscine en textes, en sons, et en images. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w0gd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.