La natation par Jean Taris / Taris roi de l’eau

Titre : La natation par Jean Taris [titre alternatif : Taris roi de l’eau]

Réalisateur : Jean Vigo (1905-1934)

Année : 1931

Durée : 11′

Pays : France 🇫🇷

Langue : français

Genre : documentaire

Couleur/Noir et blanc : noir et blanc

Distribution/casting : Jean Taris (1909-1977)

Synopsis : Réalisé dans le cadre du “Journal Vivant”, créé par la Gaumont, ce film fut tourné dans la piscine du Sporting de Paris, les évolutions du nageur sous l’eau étant saisies par des hublots, inaugurant la technique des plans sous-marins à l’origine d’une des plus belles séquences de L’Atalante. Vigo consacra au tournage une semaine au lieu de deux ou trois jours, tant il fit preuve de rigueur et de perfectionnisme. Cependant, il ne fut pas satisfait de ce film de commande qui, pour sa catégorie et son époque, est de bonne qualité.

Citations : « Le film, commandé à Vigo par Germaine Dulac […], auquel il s’attaqua dÚs le retour de Bruxelles, début 31, est souvent considéré comme un film mineur  dans l’œuvre de Vigo quand il n’est pas ignoré, alors qu’il est bien estampillé “Vigo” même si ce dernier n’aimait du film que les séquences sous l’eau. Il s’en souviendra sur le tournage de L’Atalante. Mais il n’y a pas que cela : le plan de la “nage en chambre” est inattendu et drÃŽle, ainsi que le trucages et le clin d’œil de Taris aux spectateurs, quand, tout habillé, il marche sur les eaux. C’était la premiÚre expérience sonore de Jean Vigo, alors que n’existait pas le mixage. Il sut alterner voix humaine et bruits de l’eau en mouvement. » Extrait de Luce Vigo, Jean Vigo, une vie engagée dans le cinéma, collection “Les petits Cahiers”, Cahiers du cinéma, 2002, p. 43.

« Le résultat n’était pas indifférent. On sentait l’effort de Vigo pour sortir du conventionnel. C’était là l’intérêt et la limite de ce petit film. Vigo n’avait pas grand chose à dire sur la natation ou sur Taris. Les proportions et la parfaite adaptation du corps du champion aux mouvements dans l’eau l’avaient intéressé. […] Vigo n’avait pas aimé ce travail. Ayant eu l’occasion de le revoir à Nice, quelques mois plus tard, , il lui parut franchement mauvais, à la seule exception de quelques vues sous l’eau. » P. E. SalÚs GomÚs, Jean Vigo, collection “CinémathÚque”, Paris, Éditions du Seuil, 1957, p. 101.

« Taris est le sujet d’un des quatre seuls films de Jean Vigo. Il y suit le nageur qui parcourt les longueurs d’un bassin parisien. L’essentiel du film est filmé sous l’eau, grâce à des lentilles et des lampes spéciales illuminant le fond, tandis que le protagoniste ondule et se retourne sous les gerbes lumineuses, au milieu d’un lacis de bulles, tel un dauphin plongeant dans un aquarium. Vigo a créé un univers fantastique isolé où le temps semble suspendu, l’espace illimité, assez semblable à la séquence onirique de son Atlante, où le jeune homme plonge dans la riviÚre depuis la péniche, fait deux cabrioles et voit flotter vers lui sa mariée perdue, souriante, dans sa robe de mariée. Vigo fait allusion à Jean Taris dans Zéro de conduite quand le dessin d’un nageur par le jeune et sympathique instituteur se transforme, sous les yeux des écoliers déçus [en] celui de Napoléon en grand uniforme. À la fin de son film, Jean Taris revêt son chapeau melon et son costume à rayures tennis, mais dans son échappée onirique vers les royaumes de l’imagination, l’affranchissement transitoire de la discipline et de l’étroitesse du siÚcle, le cinéaste a exprimé, en dix minutes, tout le suc de son travail et de sa sensibilité. » Charles Sprawson, Héros et nageurs, traduction française de Guillaume Villeneuve, Bruxelles, Éditions Nevicata, 2019, p. 235-236.

Mots-clé : natation, entraînement, champion de France, technique, crawl, Jean Taris, Jean Vigo, documentaire, images subaquatiques

Liens utiles : http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/13586_1

Où voir ce film : https://vimeo.com/46220478


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.