Nichtschwimmer [T. Zahornicky]

Titre : Nichtschwimmer

Réalisateur : Tristan Zahornicky (*1987)

Scénariste : Tristan Zahornicky

Année : 2018

Durée : 16’32

Pays : Autriche 🇦🇹

Langue : sans dialogues

Genre : documentaire expérimental

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : –

Synopsis : Un bassin vide et craquelé, de vieilles cabines, des chaises longues abandonnées, des ballons. La piscine, vieille de plus de cent ans, était un lieu de détente, où l’on ne trouve plus guère aujourd’hui que des vestiges du passé et des anciens baigneurs. On peut encore entendre les gens crier, chahuter et s’éclabousser, mais ce ne sont plus que des souvenirs estivaux que les engins de chantier s’apprêtent à détruire. À la fin, plus aucune trace ne subsiste.

Ein leeres, mit Rissen durchzogenes Becken, alte Kabinen bei denen die Türen nur halb in den Angeln hängen, zurückgelassene Liegen, Stühle und Wasserbälle. Das über 100 Jahre alte Schwimmbad war ein Ort der Erholung an dem nun die Spuren der Vergangenheit auf die damaligen Badegäste verweisen. Man kann die Menschen immer noch plantschen und schreien hören, während man die letzten Bilder, kurz vor dem Abriss, sieht und auf Spurensuche geht, was alles zurückgelassen wurde. Erinnerungen an heiße Sommer werden allmählich durch Baumaschinen gestört, nichts bleibt bestehen.

An empty cracked pool, old cabins where the doors are only half-hinged, chairs and waterballs are left behind. The more than 100-year-old swimming pool was once a place of recreation where now traces of the past on the bathers at that time refer. You can still hear people splashing and screaming while you see the last few pictures, just before the demolition, and look for what was left behind. Memories of hot summers are gradually disturbed by construction machinery, nothing remains.

Una piscina vacía y agrietada, cabañas viejas donde las puertas están solo con bisagras, se dejan atrás sillas y bolas de agua. La piscina de más de 100 años de antigüedad fue un lugar de recreación donde ahora se remontan los rastros del pasado de los bañistas en ese momento. Aún puede escucharse a la gente chapoteando y gritando mientras ve las últimas fotos, justo antes de la demolición, y busque lo que quedó atrás. Los recuerdos de los veranos calurosos son gradualmente perturbados por la maquinaria de construcción, nada queda. [source : https://www.zawp.org/events/la-ciudad-si-es-para-mi-8a-edicion/]

Mots-clé : Autriche, piscine en plein air, Freibad, piscine vide, passage du temps, vestiges, voix, souvenirs, été, bassin, végétation, détritus, démolition, chantier, gravats

Liens utiles : http://augohr.de/catalogue/nichtschwimmer (en anglais)

http://www.tamuna.at/nichtschwimmer.html (en allemand)

Où voir ce film : https://youtu.be/z5xn9n7E1JY (bande-annonce)

Film complet : https://vimeo.com/227260103



Citer ce billet
Anne-Sophie Gomez (2020, 29 janvier). Nichtschwimmer [T. Zahornicky]. La piscine en textes, en sons, et en images. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/baru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.