Damion Berger

Titre : série In The Deep End

Auteur : Damion Berger (*1978)

Nationalité : Grande-Bretagne 🇬🇧

Date : 2006 (date d’exposition solo : http://www.damionberger.com/about/)

Noir et blanc/couleur : noir et blanc

Mots-clé : piscines publiques, photographies subaquatiques, enfance, souvenirs, société, libération, peurs

Liens utiles : http://www.damionberger.com/works/in-the-deep-end/

Où voir ces photographies : dans le livre In The Deep End, Amsterdam, Schilt Publishing, 2011, 96 p.

Tous droits réservés

https://issuu.com/schiltpublishing/docs/issuu_damion_berger (début du livre visible à cette adresse)

Avec sa série In The Deep End, Damion Berger utilise la capacité de la photographie à décontextualiser le familier et à créer des récits visuels, évoquant une fusion de souvenirs oniriques et un sentiment de régression propre à l’enfance. L’eau claire et chaude de la piscine représente une intersection entre la poursuite culturelle et sociale des loisirs, l’élément naturel de l’eau et l’espace créé par l’homme. La piscine offre un lieu de détachement temporaire de la routine quotidienne de la vie, les gens semblent libérés et immédiatement éloignés de toute référence sociale lorsqu’ils flottent, plongent, coulent ou nagent dans l’eau. En introduisant clandestinement un appareil photo dans des piscines publiques où la photographie est bien sûr interdite, D. Berger a pu travailler à l’insu et sans la complicité de ses sujets pour tenter de produire des photographies qui ravivent à la fois les souvenirs de l’enfance et les joies de l’été passé. Berger a également voulu subvertir certaines peurs aquatiques qui découlent souvent de l’enfance. Depuis qu’il a vu le film Les dents de la mer pour la première fois, la présence potentielle d’un requin sous la surface, aussi irrationnelle soit-elle, comme dans une piscine, est devenue une puissante phobie. En plaçant un petit requin-jouet en caoutchouc près de l’objectif et en modifiant sa perception de la réalité et de l’échelle, la silhouette indélébile de la grande nageoire dorsale inclinée vers un nageur sans méfiance suffit à évoquer la peur et l’angoisse en nous tous. In The Deep End est un mélange intrigant de photographies magnifiques, artistiques, mais aussi fascinantes, qui plonge le spectateur dans un état de plaisante confusion. [source éditeur, traduction française]

With his In The Deep End series, Damion Berger makes use of photography’s ability to de-contextualize the familiar and create visual narratives, evoking a fusion of dreamlike memories and sense of childhood regression. The clear, warm water of the swimming pool represents an intersection between the cultural and social pursuit of leisure, the natural element of water, and man-made space. The pool provides a place of temporary detachment from life’s everyday routine, people seem liberated and at once removed from any social reference as they float, dive, sink or swim through the water. Smuggling a camera into public pools where photography is of course prohibited, Berger was able to work without the knowledge or complicity of his subjects as he attempted to produce photographs that simultaneously rekindle memories of childhood and the joys of summer times past. Berger also wanted to subvert certain waterborne fears that often stem from childhood. Since seeing the film Jaws for the first time, the potential presence of a shark below the surface, no matter how irrational the possibility, such as in a swimming pool, has become a powerful phobia. Placing a small rubber toy shark close to the lens and altering one’s perception of reality and scale, the indelible silhouette of the large dorsal fin angled towards an unsuspecting swimmer is enough to evoke dread and anxiety in us all. In The Deep End is an intriguing mix of wonderful, artistic, but also fascinating photography, that leaves the viewer in a state of pleasant confusion. [source éditeur]


Titre : série Cubes

Auteur : Damion Berger (*1978)

Nationalité : Grande-Bretagne 🇬🇧

Date : 2018

Noir et blanc/couleur : noir et blanc

Mots-clé : verre, nageurs, photographies subaquatiques

Liens utiles : http://www.damionberger.com

Où voir ces photographies : http://www.damionberger.com/works/in-the-deep-end/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.