Archives de catégorie : Billets

Ana Patitú

Titres : Svarbova Splash  ; Solo ; Empañado ; Pink Serie ; Gateway ; Stand By ; Pandemic time & Dark side […]

Svarbova Splash“, tableau reproduit avec l’aimable autorisation de l’artiste, tous droits réservés.
Breath“, tableau reproduit avec l’aimable autorisation de l’artiste, tous droits réservés.
Stand-by-06, tableau reproduit avec l’aimable autorisation de l’artiste, tous droits réservés.

Artiste :  Ana Patitú (*1982)

Nationalité  : Argentine 🇦🇷

Technique : acrylique sur toile, acrylique sur papier, acrylique sur bois

Mots-clé : piscine, nageuses, peinture, tableaux, bleu, éclaboussures, eau, Maria Svarbova, David Hockney, inspiration, mouvement, corps, sensations, écume, fluidité, pandémie, frustration, empêchement, reflet

Liens utiles : https://anapatitu.com

https://www.instagram.com/ana.patitu

https://www.flecha.es/obras-de-ana-patitu (en espagnol)

https://anapatitu.com/project/svarbova-splash

Seepferdchen [Karambolage]

Titre : Seepferdchen 

Réalisation/journaliste : Olivia von Pilgrim (animation), Luisa Jendrek (texte)

Date de première diffusion : 02.09.2017

Pays de production : France, Allemagne 🇫🇷 🇩🇪

Durée : 2’13

Chaîne  : Arte (émission “Karambolage”)

Sujet du reportage : Un décryptage amusé des petites différences entre Français et Allemands. Cette semaine : un animal dont rêvent tous les nageurs débutants en Allemagne, le “Seepferdchen”, en français hippocampe.

Luisa Jendrek stellt den Franzosen ein Tier vor, von dem alle Schwimmanfänger in Deutschland träumen: das Seepferdchen.

Mots-clé : sécurité, nage, eau, piscine, enfants, apprentissage, badge, hippocampe, Allemagne, exercices, diplôme, succès, reconnaissance fédérale

Où voir cette vidéo : https://vimeo.com/217798531

Samantha French

Titres : Palm Springs ; Float on ; Salt and sun ; Late afternoon ; Bright side ; Slow exhale ; Cool and wet ; Before the sun goes down ; Salt Water duo ; From the sun ; Women of water ; Hollywood ; Soak in ; Weightless; timeless ; Wild and free […]





Artiste : Samantha French

Technique : huile sur toile, gouache

Pays : Etats-Unis 🇺🇸

Mots-clé : peinture, (photo)réalisme, portraits subaquatiques, nageurs, nageuses, souvenirs, enfance, eau, calme, flottaison, immersion, corps, été, plaisir, reflets, lumière, visages, bulles, fluidité

Lien utiles : https://www.samanthafrench.com

https://www.instagram.com/samantha_french

https://youtu.be/CKK7R07lCN0 (entretien de 2016 dans le cadre d’une exposition, en anglais)

 

 

Seepferdchen [N. Dehnenkamp]

Titre : Seepferdchen (Hippocampe = l’animal marin et le premier “diplôme” / badge que l’on donne aux débutants qui apprennent à nager dans les pays germanophones)

Seepferdchen
Tous droits réservés

Réalisation : Nele Dehnenkamp [Filmakamdemie Baden-Württemberg]

Année : 2020

Durée : 16′

Pays : Allemagne 🇩🇪

Langue : allemand

Genre : documentaire

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Hanan et Sidar Saeed Abdo

Musique : Paul Chriske

Synopsis : Quand Hanan a rejoint l’Europe en canot il y a cinq ans, elle était terrifiée par l’eau. Pour surmonter ce souvenir traumatisant de la Mer Méditerranée, elle a appris à nager et est même devenue maître-nageuse. C’est maintenant au tour de son petit frère.

Five years ago, Hanan would never have dreamed that she would now be a swimming teacher. Fleeing IS from northern Iraq, in 2015 she crossed the Mediterranean with her family in a rubber dinghy. The boat filled with water, and Hanan couldn’t swim. She has an instant understanding with children who are afraid of water. Images of the vast blue sea and the fear of drowning are etched into her memory. Now living in Wolfsburg, Germany, she’s determined to have her younger brother learn to swim before his painful memories of the water rise to the surface, she says in an on-camera interview, as we follow her timid brother in the pool. The seahorse in the title refers not only to the creature that remains upright in the water, but also to the area of our brain, the hippocampus, where our memories are stored. This balanced documentary shows how water can take on a new meaning over time, and how swimming has become Hanan’s way of coping with trauma. [source : https://www.idfa.nl/en/film/8fd08cf0-1298-486b-be33-dbea4ee77b53/seahorse]

Mots-clé : aquaphobie, traumatisme, réfugiés, peur, noyade, mer Méditerranée, traversée, canot, Irak, Allemagne, apprentissage de la natation, hippocampe, cerveau, souvenir, documentaire, migration, résilience, adolescence, sécurité, frère et sœur

Liens utiles : https://seepferdchen-film.de/

https://german-documentaries.de/en_EN/films/seahorse.16462

https://aquacult.hypotheses.org/10088 (= notre article intitulé “Traverser au péril de sa vie : le traumatisme aquatique des réfugiés”)

Où voir ce film : https://vimeo.com/652013405 (en allemand)

Ayaneh

Titre : Ayaneh

Tous droits réservés

Réalisation : Nicolas Greinacher (*1984)

Scénario : Nicolas Greinacher

Année : 2019

Durée : 14’09

Pays : Suisse  🇨🇭

Langue : dari, suisse alémanique, anglais

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Afsaneh Dehrouyeh, Ladina von Frisching, Mo Ahmadi, Mithra Zahedi

Musique : Ilario Circosta

Synopsis : Après avoir fui l’Afghanistan, Ayaneh, 23 ans, vit avec son frère Haroun et sa mère Soraya dans un petit appartement de la banlieue de Zurich. Lorsqu’elle va nager dans une piscine couverte située à proximité, elle rencontre Anna et se sent immédiatement attirée par la jeune femme. Chaque fois qu’elles se rencontrent,  cela éveille de nouveaux sentiments chez Ayaneh, mais suscite également une forte résistance de la part de sa famille religieuse.

After she fled from Afghanistan, 23-year old Ayaneh lives with her brother Haroun and her mother Soraya in a small flat on the outskirts of Zurich. When she goes swimming at a nearby indoor pool she meets Anna and instantly feels attracted to the young woman. Every time they meet it not only sparks new feelings in Ayaneh, but also leads to heavy resistance from her religious family.

Ayaneh lebt nach ihrer Flucht aus Afghanistan seit acht Monaten mit ihrem Bruder und ihrer Mutter in einer kleinen Wohnung am Stadtrand von Zürich. Seit kurzem geht sie in einem nahegelegenen Hallenbad schwimmen, in welchem sie Anna kennenlernt. Augenblicklich fühlt sich Ayaneh von der jungen Frau angezogen. Die Momente mit Anna wecken bei ihr nicht nur neue Gefühle, sie lösen auch heftige Widerstände bei ihrer religiösen Familie aus. Doch sie kann ihren Drang nach Selbstbestimmung nicht länger unterdrücken.

Mots-clé : jeune fille, Afghanistan, réfugiée, Suisse, rencontre, attirance, homosexualité, corps, burkini, piscine publique, opposition, famille, religion, sentiments, rébellion, libération

Liens utiles : https://ayaneh.com/

https://www.swissfilms.ch/en/movie/ayaneh/76C89F7354B240AFA7F0CB9AD3377CC6

Où voir ce film : https://vimeo.com/ondemand/ayaneh/676294575 (en VOD, avec sous-titres anglais)

Emilie Arnoux / Elim

Titres : Swimming Pool ; Rubber Ring ; Water ; Pool Side ; Beach Hotel ; Not Care ; Planner ; American Flag ; Plenitude ; Mona Lisa ; Childhood ; The Moment ; The warmest Hour ; Tiny Fish ; H2 Oh! ; Cubes Games ; Split ; Venus Birth ; Piscine de Trouville… Shuuut… ; Under the Blue ; Annabelle’s Thought ; Ocean Door […]

Artiste : Emilie Arnoux [pseudonyme et signature : Elim]

Pays : France 🇫🇷

Couleur/Noir et blanc : couleur

Technique : huile sur toile

Mots-clé : piscines, quiétude, plénitude, bouées, flotter, États-Unis, Californie, vintage, plongeon, chaleur, architecture, eau, reflets, american way of life, pop culture,

Liens utiles : https://www.emiliearnoux.com/about

https://www.emiliearnoux.com/landscape

Leon Kossoff

Titre : Children’s Swimming Pool, Autumn Afternoon Artiste : Leon Kossoff (1926 – 2019)

Date : 1971

Technique : huile sur carton

Dimensions : 168 × 214 cm

Pays : Royaume-Uni 🇬🇧

À propos du tableau [source : The Tate Gallery 1980-82: Illustrated Catalogue of Acquisitions, London 1984, version traduite] :

Le sujet de cette peinture est la piscine de Donnington Road, Willesden (appelée Willesden Sports Centre). Il s’agit du quatrième d’une série de cinq tableaux réalisés entre 1969 et 1972. Ce tableau a été acquis par la Tate Gallery en 1981. Les autres appartiennent à l’Arts Council, au Birmingham Museum and Art Gallery, au marchand de l’artiste et à un collectionneur privé.

Kossoff s’est rendu à la piscine avec ses enfants pour leur apprendre à nager et y est retourné “continuellement pendant de nombreux étés, dessinant la piscine et les gens, principalement depuis la cafétéria qui la surplombe”. Il se souvient : “J’ai commencé à dessiner dans la piscine presque dès qu’elle a été construite. C’était quelques années avant que je ne termine la première peinture. Tout ce que j’ai de cette première phase, ce sont quelques dessins (brouillons) et une minuscule étude à l’huile (qui se trouve maintenant dans une collection privée)”. Il a ensuite donné deux de ces dessins à la Tate (https://www.tate.org.uk/art/artworks/kossoff-drawing-for-childrens-swimming-pool-t03280 ; https://www.tate.org.uk/art/artworks/kossoff-drawing-for-childrens-swimming-pool-t03281)

Il se souvient que l’expérience de la piscine était comme d’être assis au centre d’un orchestre. “J’étais très intéressé par la façon dont la piscine changeait pendant les mois d’été et par le fait qu’à différents moments de la journée, les changements de lumière et l’augmentation et la diminution du volume sonore semblaient correspondre à des changements en moi”.

Les dessins montrent non seulement l’architecture du bâtiment, mais aussi des études de personnages individuels et de groupes. “C’était aussi une merveilleuse occasion de dessiner des personnes en dehors de l’atelier, se déplaçant naturellement et spontanément. Je n’aurais jamais pu terminer aucun de ces tableaux sans un excès de dessin d’après nature. Je suis incapable d’inventer quoi que ce soit en peinture. Je suis entièrement dépendant du dessin d’après sujet”. […]

Les peintures ont été réalisées dans son atelier de Chatsworth Road, à Willesden. Elles sont peintes de manière relativement fine (pour Kossoff) sur des panneaux fabriqués pour lui et préparés par lui avec un fond de blanc de titane. Il aimait cette couleur car elle avait un effet de transparence lorsque la peinture était appliquée. Il a l’habitude de travailler rapidement, réalisant souvent un tableau en une seule séance qui peut durer quatre ou cinq heures. Il considère chaque nouvelle session de peinture comme le début d’une nouvelle œuvre […]. Certaines peintures peuvent avoir le même sujet, mais elles sont toutes des œuvres nouvelles pour lui. “Chaque fois que je fais une peinture, j’ai l’impression de recommencer”.

S’il n’est pas satisfait d’une œuvre particulière, il gratte le tableau et recommence. Ce tableau a été terminé de la même manière que les autres. “Un jour, je suis allé à la piscine, j’ai fait quelques dessins qui me semblaient apporter de nouvelles idées dans l’atelier. J’ai mélangé des peintures fraîches, j’ai gratté la peinture sur laquelle je travaillais et j’ai repeint tout le tableau”. Il travaille avec des peintures à l’huile achetées en grandes quantités (boîtes de cinq litres) chez Stokes and Co. et limite le nombre de couleurs de sa palette, préférant les mélanger lui-même : cette série est remarquable tant par la finesse de la peinture que par la tonalité claire. Il se souvient que cette période fut l’une des plus heureuses de sa vie.

Mots-clé : piscine, enfants, foule, groupe, silhouettes, agitation, peinture

Liens utiles : https://www.tate.org.uk/art/artworks/kossoff-childrens-swimming-pool-autumn-afternoon-t03246


 

Alain Jacquet

Titre : Le déjeuner sur l’herbe Artiste : Alain Jacquet (1939-2008)

Pays : France 🇫🇷

Année : 1964

Couleur/Noir et blanc : couleur

Technique : encre sérigraphique sur toile

Dimensions : 175 x 196,5 x 3 cm

Mots-clé : intericonicité, histoire de l’art, Édouard Manet, pastiche, pique-nique, piscine, pop art, composition, bain de soleil, nu féminin, humour, pain, trames, art optique, abstraction

Liens /documents utiles : https://www.museedegrenoble.fr/oeuvre/1199/1922-le-dejeuner-sur-l-herbe.htm https://www.photo.rmn.fr/archive/46-000623-01-2C6NU0E54U1Q.html

Bibliographie :

Pierre Restany, AlainJacquet : le Déjeuner sur l’herbe, 1964-1989 : 25e anniversaire, Paris, Éditions de la Différence, 1989, 48 p. [livre publié à l’occasion de l’exposition du vingt-cinquième anniversaire du Déjeuner sur l’herbe d’Alain Jacquet à la Galerie Beaubourg Paris en mars 1989]

Tous droits réservés (c) Éditions de La Différence

Où voir cette œuvre : Musée de Grenoble (depuis 2008), localisation : SA39 – Salle 39

Paris, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle (acquisition en 1996)

Bernard Buffet

Titre : La piscine de la Baume

Artiste : Bernard Buffet (1928-1999)

Pays : France 🇫🇷

Année : 1988

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Technique : Huile sur toile

Dimensions : 114 x 195 cm

Mots-clé : villa, piscine, maison, sud, France, Provence, pins, domaine, jardin

Liens /documents utiles : bernard-buffet-newsletter-art-vient-a-vous-17


Titre : La Baume, la piscine et l’escalier

Artiste : Bernard Buffet (1928-1999)

Pays : France

Année : 1987

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Technique : Huile sur toile

Dimensions : 130 x 90 cm

Mots-clé : villa, piscine, maison, sud, France, Provence, pins, domaine, jardin, escaliers, banc

Liens /documents utiles : bernard-buffet-newsletter-art-vient-a-vous-17

La Piscina [R. Llambí, M. Winarz]

Titre : La Piscina

Tous droits réservés

Réalisation : Rocío Llambí, Mariana Winarz

Scénario : Rocío Llambí

Année : 2015

Durée : 10’46

Pays : Uruguay 🇺🇾

Langue : espagnol

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Marianna Di Matteo, María Elena Pérez

Musique : Matteo San Martín, Nicolás San Martín

Synopsis : L’enfance touche à sa fin : Lina, douze ans, grandit et son corps change. Elle doit commencer à prendre des décisions sur son identité qui vont à l’encontre des souhaits de sa mère et des traditions. Elle a une apparence et un comportement masculins et joue au football avec les garçons du quartier, qui l’acceptent comme elle est. Sa mère Claudia, en revanche, critique constamment son apparence. Elle oblige Lina à porter une robe lors d’une fête. Honteuse, Lina s’enfuit de la fête et se dirige vers la piscine. Elle saute dedans et se libère à la fois de sa robe et de l’autorité de sa mère.

Childhood is coming to an end: twelve-year-old Lina is growing up and her body is changing. She must start making decisions about her identity which will go against her mother’s wishes and the traditional common sense. She looks and behaves in a masculine way and she plays football with the neighbourhood boys, who accept her as she is. Her mother Claudia, however, does not, and constantly criticizes her looks. She forces Lina to wear a dress to a party at the club. Ashamed, Lina runs away from the party and heads towards the swimming pool. She jumps in and frees herself from the dress and her mother’s authority.

Lina es una niña de 12 años que se ve y se comporta de manera masculina. Juega al fútbol con los amigos del barrio, que la aceptan tal y como es. Claudia, su madre, no admite tal forma de ser y la critica constantemente por su apariencia. Claudia obliga a Lina a usar un vestido para asistir a una fiesta en el club.

Mots-clé : adolescence, corps, puberté, vêtements, relation mère-fille, traditions, conventions, autorité, société, identité, transidentité, liberté

Liens utiles : https://cargocollective.com/rociollambi/Cortometraje-La-Piscina

Où voir ce film : https://vimeo.com/220730204 (en espagnol avec sous-titres anglais)

Liquid Sonic Palindrome

Titre : Liquid Sonic Palindrome

Réalisation : Lisa Kortschak (*1976)

Chorégraphie : Lisa Kortschak

Année : 2016

Durée : 15′

Pays : Autriche 🇦🇹

Langue : sans dialogues

Genre : documentaire expérimental

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Michael Aschauer, Nadine Brandl, Dana Figura, Uljana Figur, Judith Filimonova, Gregor Mahnert, Francine Mathieu, Elise Mory, Tania Napravnik, Daniel Pabst Peter Polak, Hannah Rott, Isolde Rabl, Wolfgang Raml, Florian Rott, Michelle Staudenherz

Synopsis : Une pièce de musique abstraite générée par la chorégraphie d’un ensemble de nageurs. Dans la performance expérimentale de Lisa Kortschak, le calme et le mouvement, le silence et le bruit se développent en une composition sonore rythmée qui se déploie dramatiquement dans l’architecture expansive d’une piscine.

An abstract music piece generated by the choreography of an ensemble of swimmers: In Lisa Kortschak’s experimental performance documentary calm and movement, silence and noise develop to a rhythmic sound composition that dramatically unfolds in the expansive architecture of a swimming pool. The concertation of a palindrome through physical exertion: liquid, sonic, fabulous.

LIQUID SONIC PALINDROME zeigt die Umsetzung eines akustischen Palindroms, welches im Wiener Amalienbad von einem Schwimmer*innenensemble konzertiert wird. Da alle PerformerInnen durchwegs schweigen und kein Publikum im Bad anwesend ist, bildet Stille, in die einzelne akustische Aktionen gesetzt werden, den Ausgang für dieses abstrakte Musikstück. Die Konzentration liegt, bei Ton und Bild, auf der Gegenüberstellung von Stille und Bewegung. Beide Komponenten stellen die musikalische Ebene der Performance im Wechselspiel gleichermaßen her. Das Palindrom setzt sich so aus Geräuschen (Liquid Sounds) zusammen, die in ihrer Anordnung eine konzerthafte Bewegung zeichnen.
Das von den PerformerInnen konzertierte Stück entsteht gleichermaßen auf der Bild- und der akustischen Ebene. Die diszipliniert ausgeführte Choreographie zeichnet theatrale Symmetrien und entwirft klangliche Effekte im Raum. [source : https://www.artothek.info]

Mots-clé : Vienne, piscine, Amalienbad, arhcitecture, silence, chorégraphie, danse, performance, nageurs, musique, abstraction, sons, mouvements, eau, corps, musique

Liens utiles : https://www.artothek.info/people/7921/lisa-kortschak (à propos de la réalisatrice, en allemand)

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/50877_1

The Secret Pool

Titre : The Secret Pool

The Secret Pool Movie Streaming Online
Tous droits réservés

Réalisation : Pete Jacelone

Scénario : Loki Eliot

Année : 2020

Durée : 15′

Pays : États-Unis 🇺🇸

Langue : anglais

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : Alex Apgar, Elliot Block, Anthony Hajsok, Sabrina Hajsok, Mason Indomenico, Jordan A. Magazine

Synopsis : Un conte à propose d’un groupe d’enfants qui trouvent une “piscine secrète” au fond des bois et décident de se baigner, mais découvrent trop tard que “quelque chose d’autre se trouve dans la piscine”.

A tale about a group of kids that find a “secret pool” deep in the woods and decide to go swimming, only to find out too late that “something else is in the pool.”

Mots-clés : enfants, adolescents, piscine cachée, forêt, mystère, horreur, sang, cris, peur

Où voir ce film : https://vimeo.com/393763327 (bande-annonce, en anglais)

Poolside [H. Frieden]

Titre : Poolside 

Tous droits réservés

Réalisation : Halle Frieden

Scénario : Halle Frieden

Année : 2019

Durée : 5′

Pays : États-Unis 🇺🇸

Langue : anglais (voix en fond sonore, pas de dialogues)

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : Lizzie Forman, Grant Crews, Kyle Shaw

Synopsis : Une jeune fille peu sûre d’elle a du mal à profiter de  la piscine de l’hôtel Enauep.

An insecure girl struggles to enjoy her time at the Enauep Hotel pool.

Mots-clés : hôtel, corps, complexes, voix, souffrance, provocation, réaction

Où voir ce film : https://vimeo.com/344466847 (en anglais)

Älskade unge (Dear Kid)

Titre : Älskade unge (Dear Kid)

Tous droits réservés

Réalisation : Frida Kempff Scénario : Frida Kempff

Année : 2016 Durée : 12′ Pays : Suède 🇸🇪 Langue : suédois Genre : fiction Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : Cecilia Milocco, David Ramirez Knezevic, Jonas Brehmer, Miranda Tarschys

Musique : Uno Helmersson

Synopsis : Au cours d’un entraînement de natation, une mère commence à se sentir mal à l’aise à propos de la relation entre l’entraîneur et l’un des enfants, mais sans aucune preuve. Elle est confrontée à un dilemme : porter une accusation de la pire espèce ou ignorer un enfant qui est peut-être victime d’abus.

During a swimming practice a mother starts to feel uneasy about the coach’s relation to one of the kids, but without any proof. She faces a dilemma; to make an accusation of the worst kind, or to ignore a child who is possibly getting abused.

Mots-clés : piscine, cours de natation, enfant, mère, intuition, doute, maltraitance, abus sexuels, dilemme, danger, regards, vigilance, impuissance

Liens utiles : http://www.fridakempff.com/ https://momentofilm.se/films/dear-kid/ Où voir ce film : https://vimeo.com/190533664 (bande-annonce, en suédois avec sous-titres anglais)

Traversées

Titre : Traversées

Crossings (2021) Film. Où Regarder le Streaming Online
Tous droits réservés

Réalisation : Amandine Le Goff [film réalisé dans le cadre du master Master « Le documentaire, écritures du monde contemporain » / DEMC]

Année : 2020

Durée : 18′

Pays : France 🇫🇷

Langue : français

Genre : documentaire

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Léon M.

Musique : Amandine Le Goff

Synopsis :  Léon, vêtu de son maillot de bain une pièce, accepte que je l’accompagne à la piscine. Il affronte les regards, et déploie sa propre réflexion sur son identité de genre.

Leon, dressed in his one-piece swimsuit, accepts that the director accompany him to the pool. He confronts the looks, and deploys his own reflection on his gender identity.

Mots-clé : corps, identité,  genre, transidentité, piscine, maillot, regards, affirmation, documentaire

Liens utiles : http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/45417

Où voir ce film : https://vimeo.com/679064853 (bref extrait, sans dialogues)

The Swimmer [A. Kalderon]

Titre : The Swimmer

Réalisation : Adam Kalderon (*1981)

Scénario : Adam Kalderon

Année : 2021

Durée : 1h23′ (83′)

Pays : Israël 🇮🇱

Langue : hébreu

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : Omer Perelman Striks, Asaf Jonas, Nadia Kucher, Igal Reznik, Aviv Tommy Carmi, Ofek Nicki Cohen, Gal Ben Amra, Roy Reshef

Musique : The Penelopes

Synopsis : Erez, une étoile montante de la natation, arrive dans un camp d’entraînement oublié de tous. Le vainqueur de la compétition qui s’y déroule gagnera son ticket pour les Jeux olympiques. Et puis il y a Nevo, beau et doué, qui éveille des désirs inconscients chez Erez.

Erez, a rising swimming star, arrives at a godforsaken training camp. The winner of the competition there wins one ticket to the Olympics. And then there is Nevo, beautiful and gifted, who awakens subconscious desires in Erez.

Mots-clé : natation, entraînement, coach, Israël, attirance, désir, homosexualité, corps, compétition, Jeux olympiques, sport de haut niveau, coming out

Liens utiles : https://www.m-appeal.com/catalogue/the-swimmer (en anglais)

https://youtu.be/IF4L-jmm6xo (entretien vidéo, en anglais)
Où voir ce film : https://youtu.be/QsB7EbXRJQ4 (bande-annonce, en hébreu sous-titré en anglais)

66 sezón

Titre : 66 sezón

66 sezón (2003) | ČSFD.cz
Tous droits réservés

Réalisation : Peter Kerekes

Année : 2003

Durée : 1h26′ (86′)

Pays : Slovaquie 🇸🇰

Langue : slovaque, tchèque, hongrois

Genre : documentaire

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : voir générique final

Musique : Marek Piaček

Synopsis : Ce documentaire raconte 66 saisons de la vieille piscine de Košice, de 1936 à 2002, avec pour toile de fond l’histoire de l’Europe centrale et orientale, à travers les souvenirs de ses visiteurs. La piscine est un monde où les histoires privées se mêlent à l’histoire universelle (bombardement de Košice au cours de la Seconde Guerre mondiale, invasion russe en 1968). Des générations de nageurs se succèdent, et l’eau demeure, seule source de sécurité et d’égalité absolue.

A film about the Košice swimming pool, the place where, according to the filmmaker’s slogan, “history came to swim.” Set between 1936 and 2002, the story reflects historical events that took place in Central and Eastern Europe during that period. Half-naked men and women lived through the 1941 bombing of Košice (in eastern Slovakia), some swimmers never returned from the front lines, and one of the pool’s builders died in a concentration camp. The film is dedicated to the memory of the director’s grandfather, and the filmmaker and his father make appearances. Using the pool as a backdrop where three generations came to cool off, a kind of “personal theatre” has been created, a space which itself becomes a model for evoking social history…

Snímek o košické plovárně, kam se podle sloganu tvůrců „chodily koupat dějiny“. Příběhy, které se zde odehrály v období mezi lety 1936 a 2002, nastavují zrcadlo historickým událostem střední a východní Evropy. Polonazí muži a ženy zažili bombardování Košic v roce 1941, někteří plavci se nevrátili z fronty, stavitel plovárny zahynul v koncentračním táboře. Film je věnován památce režisérova děda, vystupuje v něm i autor a jeho otec. Prostřednictvím tří generací tak na pozadí existence plovárny vzniká jakési „osobní kino“, prostor sám se stává modelem pro evokaci sociální historie, stejně jako kolektivních snů.

Mots-clé : Slovaquie, Košice, ville, piscine en plein air, histoire, nageurs, générations, seniors, Europe centrale, souvenirs, eau, mémoire, archives, bombardement, témoignages

Liens utiles : https://dokweb.net/database/films/synopsis/898475e0-4a0d-4fbc-8d5e-8e34f3781da3/66-seasons (en anglais)

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/29202_0

Où voir ce film : https://youtu.be/5ogzfRYV_Ns (slovaque, tchèque et hongrois avec sous-titres anglais)

Greetings from Myanmar

Titre : Greetings from Myanmar

Greetings from Myanmar (Short 2020) - IMDb
Tous droits réservés

Réalisation : Andreas J. Riiser (*1979), Sunniva Sundby (*1987)

Année : 2020

Durée : 6′

Pays : Norvège 🇳🇴

Langue : birman, anglais

Genre : documentaire

Couleur/Noir et blanc : Couleur

Distribution/casting : –

Synopsis : Des touristes profitent de vacances paisibles dans les complexes hôteliers du Myanmar, déambulant tranquillement entre les piscines et les parasols, alors qu’à dix kilomètres de là, des membres de l’ethnie Rohingya sont torturés et tués dans ce qui constitue plus grand génocide en Asie depuis la guerre du Vietnam.

Unsuspecting tourists enjoy a peaceful holiday in Myanmar’s hotel complexes, lazily walking between swimming pools and sun umbrellas, while ten kilometers away, members of the Rohingya ethnic group are being tortured and killed as a result of the largest genocide in Asia since the Vietnam War.

Mots-clé : tourisme, Myanmar (Birmanie), piscines, hôtel, paradis, cocktails, torture, génocide, Rohingya, contraste

Où voir ce film : https://youtu.be/GwxXHJQAl4s (bande-annonce avec sous-titres anglais)

Ein Fisch, der auf dem Rücken schwimmt

Titre : Ein Fisch, der auf dem Rücken schwimmt

Ein Fisch, der auf dem Rücken schwimmt (2020) German movie poster
Tous droits réservés

Réalisation : Eliza Petkova (*1983, 🇧🇬)

Scénario : Eliza Petkova

Année : 2020

Durée : 103′ (1h43′)

Pays : Allemagne 🇩🇪

Langue : allemand

Genre : fiction

Couleur/Noir et blanc : couleur

Distribution/casting : Nina Schwabe, Theo Trebs, Anna Manolova, Márton Nagy, Henning Kober

Musique : Hannes Marget, Les Voda

Synopsis : Andrea, une femme sans passé – enjouée, immédiate, légère, énergique, honnête, imprévisible. Philipp et Martin sont père et fils – et tous deux l’aiment. La présence d’Andrea doit combler le vide laissé par Hanna, décédée. S’ensuit un été de désirs comblés. Mais le vide intérieur commence à pousser les personnages à chercher du réconfort, de l’attachement et, surtout, de la sécurité. Elle veut posséder. L’amour est supplanté par la peur et le présent disparaît avec la question du lendemain. Trois personnes. Une seule maison. Ils vivent et agissent en dehors des normes de la société, mais finissent par échouer à cause de leurs besoins bien trop humains. Au final, il reste le vide et la question de la culpabilité.

Andrea, eine Frau ohne Vergangenheit – verspielt, unmittelbar, leicht, energetisch, ehrlich, unberechenbar. Philipp und Martin sind Vater und Sohn – beide lieben sie. Andreas Anwesenheit soll die Lücke der verstorbenen Hanna füllen. Es folgt ein Sommer der erfüllten Sehnsüchte. Doch die innere Leere beginnt nach Trost, nach Bindung und nicht zuletzt nach Sicherheit zu suchen. Sie will besitzen. Die Liebe wird durch Angst verdrängt und die Gegenwart verschwindet mit der Frage nach dem morgigen Tag. Drei Personen. Ein Haus. Sie leben und handeln jenseits der Gesellschaftsnormen und scheitern dann doch an ihren viel zu menschlichen Bedürfnissen. Am Ende bleiben die Leere und die Frage nach der Schuld.

Andrea, a woman without a past, finds herself desired in equal measure by both Philipp and his son Martin. In a love triangle of expectations, longings and fears, it remains unclear who knows what about whom.

Mots-clé : femme, relation père-fils, séduction, mystère, rivalité, sexe, tension, triangle amoureux, deuil, été, culpabilité, vide, absence, huis-clos, dépendance

Liens utiles : https://www.dffb.de/films/ein-fisch-der-auf-dem-ruecken-schwimmt/

https://www.berlinale.de/de/archiv-auswahl/archiv-2020/programm/detail/202003553.html

Où voir ce film (bande-annonce) : https://youtu.be/4eyJMk1TLk4 (en allemand avec sous-titres anglais)